Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Korblog, le blog de Kornog

Korblog, le blog de Kornog

Après un an de navigation et deux mois de confinement, ce blog est au repos...

Souvenirs de lecture (1)

Souvenirs de lecture (1)

Bonjour à tous ! Avant de parler des livres que vous aimez, je vous laisse rêver de grands espaces avec les photos envoyées par mon ami Christian (ci-dessus et ci-dessous), confiné chez lui en Suisse, à Genève, juste en face du lac et des montagnes du Jura. Christian nous écrit ceci :

 

«Cette période me permet de profiter d’une double passion : la photo et l’ornithologie. Dans les deux cas, forcément, depuis chez moi !

Tout d’abord, une petite contribution photographique de Genève.»

 

 

Fonte des neiges sur le Jura.

Fonte des neiges sur le Jura.

Migration.

Migration.

S'évader sur son voilier.

S'évader sur son voilier.

Christian ajoute ceci :

« Je participe à la campagne de recensement des oiseaux que l’on peut voir depuis son domicile, balcon, jardin, etc. et je les communique à un site ornithologique. Celui-ci les agrège avec d’autres observations afin d’avoir un inventaire de l’évolution des présences des diverses espèces d’oiseaux. Chacun peut le faire, même si ses connaissances en la matière sont limitées. C’est très chouette (ouhouh..!) et on serait étonné de voir le nombre d’espèces que l’on peut apercevoir depuis chez soi. »

Si cela intéresse quelqu'un, en France :

http://www.vigienature.fr/fr/observatoire-des-oiseaux-des-jardins

ou

 https://www.lpo.fr

Et en Suisse :

 https://www.birdlife.ch/fr/content/oiseaux-de-nos-jardins 

(uniquement du 6 au 8 mai).

Et un site spécialisé :

https://www.ornitho.ch/index.php

Merci à Christian pour toutes ces bonnes adresses. Cela faisait longtemps que je voulais vous parler du recensement des oiseaux, auquel nous pouvons tous participer. Cela prend 10 minutes par jour… Dix minutes à sa fenêtre, sur son balcon ou dans son jardin. Cela devrait pouvoir se trouver…

Pour voir d’autres photos de Christian, c’est sur Instagram, sous le nom de christianjohr.

Les oiseaux en fil de fer de Véronique

Les oiseaux en fil de fer de Véronique

Puisqu'il est question d'oiseaux, j'espère que vous appréciez ceux que fabrique mon amie Véronique à Lorient (ci-dessus). Voici ses remèdes au confinement :

 
"On est deux dans une grande maison avec jardin. Rodolphe est artiste peintre avec ateliers, dans lesquels il prépare une future exposition sur une partie de la côte nord, vers Dinars et Saint Briac... Moi je télétravaille la semaine et je fais plein de choses le soir et le week-end. Notre rythme : chacun de son côté la journée, on se retrouve pour les repas. Le midi rapide : crudités, restes,... Par contre, le soir on se met en cuisine : raie aux agrumes, pizza maison, gratins, lieu sauce à l’oseille (du jardin). Le dimanche on cuisine le midi, pour que la maison sente bon le pot-au-feu. En dessert : charlottes aux framboises (du jardin). On se fait plaisir en somme. Et comme il n’y a pas que l’oseille et les framboises dans le jardin, j’ai passé un long moment avec ma machine à coudre pour faire des petits sachets de lavande en tissu de vieux crémiers. Rien ne se perd, tout se transforme.
Et bien sûr, on est à notre fenêtre tous les soirs à 20 heures, pour applaudir l’ensemble des personnels médicaux et autres services publics, avec les voisins du quartier. Véronique (Lorient)
 
Les sachets de lavande de Véronique.

Les sachets de lavande de Véronique.

Bon, je parle, je parle, mais la lecture dans tout ça ? J'ai reçu de nombreux textes sur les livres qui vous accompagnent. Et j'en attends encore. En voici quelques-uns (toujours par ordre d’arrivée).

 

"Le livre qui m'a le plus marqué, c'est Malpertuis de Jean Ray. C'est lui qui m'a définitivement plongé dans la littérature fantastique. Mais le plus curieux, c'est le cheminement qui m'a amené à lui.

Mes premiers souvenirs de lecture, ce sont les aventures de Bob Morane d'un certain Henri Vernes. Je les ai dévorées. Et puis un jour, je suis tombé sur un autre auteur au même nom, sauf qu'il n'y avait pas de S à la fin et qu'il se prénommait Jules. Je suis allé voirJ'ai dévoré Jules Verne. Je crois que j'ai tout lu, même les œuvres rares. 
Chez Jules Verne, je suis tombé sur Le Sphynx des glaces. C'était en édition de poche avec une introduction qui expliquait qu'il s'agissait de la suite des Aventures d'Arthur Gordon Pym, d'un certain Edgar Poe. Inconnu au bataillon pour moi à cette époque. Mais je me suis dit que si Jules Verne s'était inspiré de ce Poe, c'est que ça devait valoir le coup. J'ai dévoré Poe, puis Lovecraft et d'autres.
 
Début septembre 68. Je vais retourner en pension pour ma Terminale. Je n'ai rien à lire. Je vais au Furet du Nord. À l'époque il y avait un rayon fantastique et SF qui se réduisait à un tourniquet. Je tombe sur la couverture de Malpertuis. Je feuillette et je lis l'intro. Elle est signée... Henri Vernes... La boucle était bouclée". Jacques (Lille)
Le livre qui a plongé Jacques dans la littérature fantastique.

Le livre qui a plongé Jacques dans la littérature fantastique.

Bibliothécaire bénévole depuis ma retraite, j’ai le plaisir de lire davantage et de découvrir des auteurs d’horizons et de styles différents.
Je suis tombée sur ce livre, dont je ne connaissais pas l’auteure, mais parce que la couverture me plaisait ! J’ai redécouvert l’île de Groix, que j’ai parcouru il y a une vingtaine d’années en famille.

C’est l’histoire d’une jeune fille, Chiara, qui vit à Rome et qui découvre que son père biologique n’est pas celui dont parle sa mère mais un marin du nom de Tonnerre habitant l’île de Groix. Sa quête sera de le retrouver ; elle fera la connaissance des Groisillons à travers leur caractère, leur gentillesse et leur accueil.
C’est un livre très agréable à lire. Béatrice (Lambersart)

Le livre qui a emmené Béatrice sur l'île de Groix.

Le livre qui a emmené Béatrice sur l'île de Groix.

" À la lecture de ton blog ce matin je suis allée directement chercher le livre auquel j’ai tout de suite pensé et que j’ai tenu à toujours transporter lors de mes nombreux déménagements
J’ai lu ce livre vers l’âge de 20 ans et je me souviens l’avoir dévoré.
Il est vrai que ma prof d’histoire de 6e m’avait passionnée pour l’histoire égyptienne. Je n’avais pas encore visité ce pays à l’époque et ce livre a décuplé mon imagination sur la vie égyptienne, puis il y a eu la découverte d’un Akhenaton, du Dieu unique....
Si je l’ai toujours emporté c’était pour le relire alors c’est la période propice mais... c’était sans avoir pensé à la taille (inconfortable) des lettres !!!" Virginie (Lille)

Le livre qui a fait découvrir l'Egypte à Virginie.

Le livre qui a fait découvrir l'Egypte à Virginie.

"Le pèlerin  de Jérusalem de Jean Lescuyer est l'un des livres que j'emporterais sur mon île déserte. Je l'ai offert à de nombreuses personnes pensant ainsi leur transmettre la force et le sentiment de plénitude que me donne sa lecture.

Jean, l'auteur,  homme d'affaires nanti de 60 ans part de Lourdes jusqu'à Jérusalem à pied en abandonnant chez lui cartes bleues  et argent. Pendant huit mois il va mendier, fouiller les poubelles, partager la vie des marginaux, des exclus. Au rythme de 35 km par jour il va atteindre le Saint-Sépulcre. Ce pèlerin-vagabond va connaître des épreuves et des moments de grâce. 

Sa quête va lui ouvrir d'autres chemins de bonheur et une grande plénitude spirituelle. 

J'ai lu ce livre après avoir commencé le pèlerinage de Compostelle, un premier tronçon. Depuis, j'ai parcouru plus de 6000km à pieds sur des  chemins de pèlerinage c'est aussi grâce à lui. Merci !"  Brigitte (Québec)

Le livre que  Brigitte emporterait sur une île déserte.

Le livre que Brigitte emporterait sur une île déserte.

" J'ai lu mon premier manga en novembre dernier. Le Sommet des Dieux m'a été offert par un copain grimpeur qui savait que l'histoire et le graphisme me plairaient. Il a visé juste, c'est un magnifique ouvrage qui donne envie de lire la suite de la série. Plongée immédiate au cœur de l'Himalaya, pour une intrigue en 5 tomes. Pour l'instant je n'ai lu que le premier et je cherche les 4 tomes suivants en seconde main... Ou je les achèterai dans ma librairie de quartier.

Je l'ai lu un mois après à la naissance de mon fils. C'était le premier moment lecture que je m'accordais depuis sa naissance. J'ai adoré retrouver l'univers de la montagne et de l'alpinisme comme je les connais. L'auteur arrive à transmettre ce que l'on ressent en pratiquant des courses en montagne, les différences de mentalités selon les grimpeurs, rendant l'intrigue prenante." Céline (Lille).

La premier livre de Céline après son accouchement (et la main d'Arthus).
La premier livre de Céline après son accouchement (et la main d'Arthus).

La premier livre de Céline après son accouchement (et la main d'Arthus).

Sur cette belle image, je vous souhaite une bonne journée. Ici le vent souffle depuis hier. Difficile de bricoler dans le jardin. Le Capitaine, grand navigateur mais pas grand lecteur, commence à tourner en rond pendant que je télétravaille.

A demain pour la suite de vos livres. Prenez bien soin de vous  et continuez à m'envoyer vos remèdes au confinement et vos suggestions de lecture !

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article