Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Korblog, le blog de Kornog

Korblog, le blog de Kornog

Après un an de navigation et deux mois de confinement, ce blog est au repos...

"Finis terrae" n’est pas la fin du monde

"Finis terrae" n’est pas la fin du monde

Salut les pèlerins ! Je dois rectifier une erreur dans mon précédent texte : le Cap Finesterre (Cabo Fisterra en galicien), au large duquel nous sommes passés jeudi, n’est pas le point le plus à l’ouest du continent européen. C’est Cabo da Roca, au nord de Lisbonne, au Portugal.

 

Ils sont fous ces Romains

 

Pourquoi cette confusion ? Parce qu’en arrivant ici, les Romains qui venaient chercher de l’or, de l’argent et de l’étain, ont cru qu’ils avaient atteint  "finis terrae", la fin de la terre. Et ils n’étaient pas les seuls. Bien avant eux, les hommes pensaient que cet endroit était le bout du monde, puisque le soleil s’y noyait chaque soir dans l’océan, avant de réapparaître par miracle le lendemain matin. Du coup, le Cap Finisterre est célèbre, alors que personne ne connaît Cabo da Roca.

 

Bienvenue au phare ouest

 

C'est donc injustement que le phare de Cabo Fisterra, mis en service en 1853 au bout de ce long promontoire de granit, est considéré comme le phare le plus à l’ouest du continent. Mais c'est légitime que les navigateurs apprécient sa lampe portant à plus de 40 km (23 milles), car ici le brouillard est tenace et la côte dangereuse. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle la Costa da Morte, la côte de la mort… Au large de Finisterre, les naufrages ont été nombreux. A en croire Wikipédia, celui du Capitan Monitor, en 1870, aurait coûté la vie à 482 personnes. C'est sans doute ce qui explique qu'en 1888 le phare a été doté d’une sirène.

 

Au bout du bout du chemin

 Depuis le Moyen-Âge, le Cap Finisterre est également très fréquenté par les pèlerins, qui s’y rendent après avoir terminé le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, pour aller y déposer (ou brûler) leurs vêtements et/ou leurs chaussures en offrande. Nous aussi, on a voulu jouer aux pèlerins. On a marché jusqu'au bout du bout du chemin, sous la pluie et dans la purée de pois, et on n'a rien vu du tout !

"Finis terrae" n’est pas la fin du monde

Pour découvrir à quoi ressemble cet endroit merveilleux qu’est Finis Terrae, je vous recommande donc de cliquer ici.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nadine 22/09/2018 10:16

On se croirait à Porspoder en plein mois d'août !!

Isa 22/09/2018 00:06

Ben dis donc ! Ça ressemble à un vrai temps pourri ! Merci pour toutes ces précisions, Hélène ! Moi qui croyais que l’endroit le plus extrême de l’Europe était la pointe de Sagres au Portugal ! Comme quoi ! Vous perdez pas au retour dans cette purée de pois !

H.F. 22/09/2018 09:53

La pointe de Sagres, près du Cap Saint Vincent, c’est la pointe qui est à l’extrême sud-ouest du Portugal, en Algarve. Mais ce n’est pas celle qui est le plus à l’ouest. En revanche elle a l’air d’être très appréciée des touristes, comme le Cap Finisterre.