Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Korblog, le blog de Kornog

Korblog, le blog de Kornog

Après un an de navigation et deux mois de confinement, ce blog est au repos...

Porto Santo, le mariage de Christophe et Filipa

Porto Santo, le mariage de Christophe et Filipa

Salut les explorateurs ! A Porto Santo, petite île située à 50 km au nord de Madère, nous avons visité la maison d'une vedette internationale, Christophe Colomb, qui vécut ici dans les années 80 (1480 !) et dont le buste, dressé au milieu du jardin municipal, scrute inlassablement l’horizon.

L’île a été découverte par hasard en 1418 par Zarco et Teixeira, deux célèbres navigateurs portugais. Alors qu’ils voguaient le long des côtes africaines, une tempête les a obligés à se réfugier sur ce caillou de lave de 11 km de long sur 6 km de large, qu’ils ont baptisé Porto Santo, port "saint" ou port "béni", car il leur avait sauvé la vie. Pendant leur escale forcée, ils ont planté leur drapeau et repéré au loin une île beaucoup plus grande. Un an plus tard, ils sont donc revenus avec pour mission de coloniser Porto Santo et d’aller à la découverte de sa voisine, la future Madère.

Derrière la pointe sud de Porto Santo on distingue au loin l'île de Madère.

Derrière la pointe sud de Porto Santo on distingue au loin l'île de Madère.

Porto Santo, le mariage de Christophe et Filipa

Une fois installés, les Portugais brûlèrent les forêts qui recouvraient ces îles désertes (madeira signifie bois), et importèrent ici la canne à sucre (avec quelques esclaves pour la cultiver, ne l’oublions pas) et plus tard la vigne. D’après ce que j’ai pu déchiffrer dans le musée dédié à Christophe Colomb, c’est en venant acheter du sucre, pour le compte d’un riche commerçant génois, que le célèbre navigateur a rencontré la fille du gouverneur de l'île, Filipa de Moniz. Il l'a épousée, mais elle est morte prématurément à la naissance de leur fils Don Diego.

Christophe Colomb aurait donc vécu quelque temps sur l’île, avant de se lancer dans son infatigable conquête de l’ouest. C'est même à Madère, qu'il aurait perfectionné ses connaissances en navigation ! En 1498, lors de sa troisième traversée de l’Atlantique, à la recherche d’un passage vers l’Inde, il serait revenu à Porto Santo, le temps d'une escale technique. L'histoire ne dit pas ce qu'il aurait fait si sa jeune épouse n'était pas morte aussi rapidement...

Petit coffre de messager en bois recouvert de cuir et de fer (France, XVe siècle)

Petit coffre de messager en bois recouvert de cuir et de fer (France, XVe siècle)

Vila Baleira, la seule – et charmante – ville de Porto Santo a aménagé un musée dans la présumée maison de Christophe Colomb. Une exposition y présente de beaux objets anciens, qui faisaient partie de la cargaison d’un navire hollandais naufragé en 1724. Je précise que ce n’est pas moi qui ai la tremblote, c’est le visage qui est peint comme ça. 

 

Pour moi, qui ai entrepris ce voyage autour de l’Atlantique sans rien connaître à la navigation et qui ne quitte pas des yeux mon téléphone et notre GPS, c’est fascinant d’imaginer ce qu’a pu être la vie de ces grands explorateurs, qui embarquaient à bord de bateaux terriblement lourds et lents, avec des équipements franchement inconfortables, sans cartes et sans lampes frontales pour y voir clair la nuit !

Porto Santo, le mariage de Christophe et Filipa

Porto Santo a connu une période prospère au début des années soixante, car son aéroport a été construit avant celui de Madère et il fallait donc atterrir ici pour se rendre sur la grande île voisine. A la même époque, elle a également servi de base aérienne de réserve, pour l’Otan.

Le "centre ville" de Vila Baleira.

Le "centre ville" de Vila Baleira.

Aujourd’hui, l'îlot respire le calme et la paix. En trois jours, nous n’avons pas entendu un seul avion. En dehors de Vila Baleira, c'est quasiment le désert. Le paysage est très montagneux, mais la côte sud est bordée d’une magnifique plage de sable naturel, très appréciée des touristes.

En ce qui nous concerne, après avoir fait le tour de Porto Santo, nous allons suivre l’exemple de Zarco et Teixeira et partir à la conquête de Madère... sous la pluie.

Il y a des moments où on regretterait presque de ne pas être au bureau !

Il y a des moments où on regretterait presque de ne pas être au bureau !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jgjgbnbng 28/04/2020 18:45

ok

Burkhard 29/10/2018 09:14

Merci de m'avoir permis de suivre votre belle aventure ! J adore !!

Hardy 09/10/2018 08:45

A bientot
Ici il fait beau
Bises

Berthet 08/10/2018 21:59

J adore .

martine allard 08/10/2018 20:54

Formidable....j'adore le Mustang, magnifique....!!!!!....

Hobopok 08/10/2018 18:30

Cailou (pou,hibou, genou, joujou, bijou, chou).
1979 ?

Hélène 08/10/2018 18:32

Merci !!!