Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Korblog, le blog de Kornog

Korblog, le blog de Kornog

Après un an de navigation et deux mois de confinement, ce blog est au repos...

Martinique : Les potins de ponton du Marin

Martinique : Les potins de ponton du Marin

Salut les curieux ! Vous aimeriez savoir ce qu’on fabrique depuis tout ce temps ? On papote avec nos potes de ponton et on visite la Martinique.

On est restés cinq jours à quai, à la marina du Marin, une sorte de camping à bateaux, où les milliardaires trouveraient normal de garer leur mobil-home de luxe entre une tente Quechua et la caravane de Bécassine (j’ai choisi Bécassine car il y a beaucoup de Bretons dans les ports). On y croise aussi bien un yacht privé de plus de 50 mètres de long avec équipage en uniforme, qu'un vieux rafiot couvert de moules et d’algues et surtout beaucoup de catamarans.

La majorité des bateaux sont des catamarans de location.

La majorité des bateaux sont des catamarans de location.

Sur le ponton n°1, nous avions pour voisin tribord Idefix, un monocoque classique des années 90, amarré ici à l’année, car son propriétaire vit à la Martinique. Nous n’avons pas rencontré le propriétaire, mais un de ses copains, Patrick, jeune retraité bordelais en vacances, qui logeait sur place et qui, dès le premier matin, nous a proposé un morceau de pain frais en rentrant de la boulangerie. Plutôt sympa !

En repartant, nous avons croisé Idefix qui rentrait de promenade.

En repartant, nous avons croisé Idefix qui rentrait de promenade.

Benoît, notre voisin de bâbord, vient s'installer en Martinique.

Benoît, notre voisin de bâbord, vient s'installer en Martinique.

A bâbord, nous avons vu arriver Benoît et son copain Pascal, qui venaient de traverser l’Atlantique, avec trois autres équipiers, et pas mal de casse (les deux drosses de barres et une pièce du safran).

A peine arrivé, Benoît s’est précipité à Pôle emploi et à la Caisse d’allocations familiales, pour faire transférer son dossier, avant d'enfiler une chemise, pour aller se présenter comme cuistot dans un des restaurant du port. Cela étant fait, il nous a invités à boire l’apéro. Si vous passez par là, il sera ravi de vous emmener faire un tour et de vous faire goûter ses spécialités culinaires.

En face de nous, ce catamaran neuf, livré la veille à ses propriétaires.

En face de nous, ce catamaran neuf, livré la veille à ses propriétaires.

Bien sûr, je me suis débrouillée pour faire également la connaissance des propriétaires d’un catamaran flambant neuf, amarré presque en face de nous. Un couple bien habillé et fraîchement retraité, qui réalisait le rêve de sa vie : acheter un catamaran pour vivre à bord, six mois par an, aux Antilles. Pendant la période des cyclones, ils mettront leur nouveau jouet à l'abri et rentreront chez eux sur la Côte d’Azur, où les attend leur autre bateau, un Hunter 41. Beaucoup de gens font ça, on les appelle les "six-six" (six mois aux Antilles, six mois en Métropole). Malheureusement ils ne m’ont pas invitée à visiter leur salon, plus grand que celui de mon appartement à Lille !

 

Sacrilège ! J'ai transformé Kornog en tancarville.

Sacrilège ! J'ai transformé Kornog en tancarville.

Entre deux papotis, on a fait réparer la quille.

Entre deux papotis, on a fait réparer la quille.

Une fois recousu, le génois a été remis en place.

Une fois recousu, le génois a été remis en place.

On vous rassure, on n'a pas fait que papoter. Après avoir  terminé nos corvées (bricolage, lessive, ravitaillement et ménage) on a visité un peu le pays. Ce serait trop long de tout vous raconter, mais on peut vous dire qu’il y a des jolis villages, de la mangrove, de la forêt tropicale, des montagnes à escalader, des chemins de randonnée, des belles plages… Bref de quoi passer de bonnes vacances au chaud en hiver.

Balade dans la mangrove sur la presqu'île de la Caravelle.

Balade dans la mangrove sur la presqu'île de la Caravelle.

Fort-de-France, quand on l'aborde par la mer.

Fort-de-France, quand on l'aborde par la mer.

La bibliothèque Schœlcher, un des plus beaux bâtiments de la ville.

La bibliothèque Schœlcher, un des plus beaux bâtiments de la ville.

Il y a deux jours nous avons visité la capitale, Fort-de-France, un peu décrépite mais à voir tout de même. Hier nous avons fait l’ascension de la montagne Pelée, le célèbre volcan qui a entièrement détruit la commune de Saint-Pierre en 1902, faisant 28 000 morts en quelques minutes.

Forcément, quand on est arrivés en haut de la Montagne Pelée, il y avait des nuages.

Forcément, quand on est arrivés en haut de la Montagne Pelée, il y avait des nuages.

Le village de Saint-Pierre, vu du haut du volcan.

Le village de Saint-Pierre, vu du haut du volcan.

Saint-Pierre, notre dernière étape en Martinique.

Saint-Pierre, notre dernière étape en Martinique.

Aujourd’hui, on quitte la Martinique "pour de bon" et on entame notre remontée vers le Nord. Première étape prévue, la Dominique (à ne pas confondre avec la République Dominicaine), une autre île montagneuse à la végétation luxuriante. Dès qu’on aura du réseau, on vous racontera ! D’ici là, prenez bien soin de vous.

Bye Bye Pascal, on se reverra chez toi à Barcelone ou au Guilvinec.

Bye Bye Pascal, on se reverra chez toi à Barcelone ou au Guilvinec.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Helene 08/02/2019 22:32

Merci Jacques. J’ai corrigé

Nadine ALAYRAC 08/02/2019 17:42

Il y en a pour tous les goûts des bâtos !!! Merci pour la visite.... Fort de FRance a bien changé... de loin, depuis 32 ans, que j'y suis allée :-)
Il me semble que Gilles a les cheveux longs ? serait-ce le Bitnik des Antilles ? ça le gagne ? :-) :-) :-)
Bises et bonne remontée

Jacques 08/02/2019 16:46

Heu... je crois bien qu'on écrit "tancarville"... Oui, je sais, je suis chiant !

Isa 08/02/2019 15:33

Impeccable ce reportage en Martinique qu'on déguste comme une gourmandise, à la fraîche, comme un t punch !
On vous suit à la Dominique ! De grosses bises

Michel 08/02/2019 14:17

Toujours super d'avoir de vos nouvelles ensoleillées. Ça fait du bien...
ici on se débat entre les grands du haut et le grand débat...
Vivement le Printemps.
Bises
Michel