Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Korblog, le blog de Kornog

Korblog, le blog de Kornog

Après un an de navigation et deux mois de confinement, ce blog est au repos...

Antigua et Barbuda : L'enfer au paradis

Antigua et Barbuda : L'enfer au paradis

Salut les nomades ! Ca y est ! On a trouvé une laverie automatique, sur l’île de Saint-Martin, à côté  du Super U, à vingt minutes de marche du port. Cela faisait un moment qu’on cherchait. Cela devenait même urgent, car laver des draps à l'eau de mer, ce n'est pas la panacée. Mais on n’avait trouvé ni à Antigua, ni à Barbuda, ni à Saint Barth.

Comme vous le constatez, on file à toute vitesse d'une île à l'autre. Pour que vous ne vous perdiez pas en route, revoici une carte.

 

Antigua et Barbuda : L'enfer au paradis

Après avoir quitté Antigua, on s’est arrêtés à Barbuda, une île qui dépend d’Antigua administrativement. On y a passé trois nuits, dans un mouillage de rêve, face à une interminable plage de sable blanc, au milieu d’une eau turquoise et transparente.

Barbuda au coucher du soleil, c'est le calme absolu.

Barbuda au coucher du soleil, c'est le calme absolu.

En temps normal, 1638 personnes habitent sur l’île de Barbuda, pour la plupart dans l’unique bourg,  Codrington. Pour le reste, l’île est quasiment déserte, hormis quelques hôtels de luxe en bordure de mer, habilement dissimulés au milieu des cocotiers et des palmiers.

Mais ce petit paradis, où Lady Diana aimait venir se reposer loin des paparazzi, a été entièrement dévasté par le cyclone Irma en 2017. Plus de 95% des infrastructures et des maisons ont été détruites. Et comme un deuxième cyclone s’annonçait, toute la population a été évacuée vers Antigua.

 

Voici ce qu'il reste du Low Bay Resort, un des plus beaux hôtels de l'île.

Voici ce qu'il reste du Low Bay Resort, un des plus beaux hôtels de l'île.

Depuis, quelques habitants sont revenus et un hôtel a rouvert, dans des tentes qui font office de bungalows. Mais l’île semble endormie. Nous n‘avons pas pu nous rendre à Codrington, nous n’avons fait que longer les côtes, en bateau et à pied.

Comme nous n’avons parlé à personne, excepté au vigile de l’hôtel qui nous a interdit de débarquer sur la plage, nous n’avons pas dépensé un centime à Barbuda et je le regrette. Acheter une langouste à un pêcheur, payer un guide pour faire un tour en barque ou en voiture, ça peut paraître futile mais ça fait tourner l’économie locale. A Barbuda nous n’en avons malheureusement pas eu l’occasion et en quittant l’île je me sentais honteuse d’avoir profité de ce lieu sublime sans rien en retour.

La petite église suédoise de Saint Barth, construite en 1799 et son clocher en bois.

La petite église suédoise de Saint Barth, construite en 1799 et son clocher en bois.

En arrivant à Saint Barth, à une centaine kilomètres de Barbuda, je me suis sentie carrément perplexe. On a l’impression qu’ici le cyclone n’est pas passé. A part quelques palmiers décapités, nous n’avons vu aucune trace d’Irma, tout au moins à Gustavia, la très chic capitale de l’île. On s’y est promenés au milieu des restaurants et des enseignes de luxe : Hermès, Vuitton, Rolex, Chopard, etc. On a retrouvé la joie des embouteillages et des klaxons, les voitures garées sur les trottoirs et les automobilistes qui jurent parce que ça n’avance pas assez vite à leur goût. A Saint Barth, on se croirait sur la Côte d’Azur au mois d’août !

 

Le contraste entre l'ambiance de désolation à Barbuda et le luxe des magasins de Saint Barth est saisissant.

Le contraste entre l'ambiance de désolation à Barbuda et le luxe des magasins de Saint Barth est saisissant.

Antigua et Barbuda : L'enfer au paradis
J'aime beaucoup le carrelage de la boutique Hermès.

J'aime beaucoup le carrelage de la boutique Hermès.

Quand j’ai demandé où je pouvais trouver une laverie automatique, le personnel de la très sélect capitainerie m’a regardée d’un drôle d’air. Forcément, les propriétaires des yachts amarrés à Gustavia ne font pas leur lessive au Lavomatic ! Et quand j’ai évoqué la possibilité de prendre un autobus pour aller à l’autre bout de l’île voir la tombe de Johnny, on m’a ri au nez. Pas d’autobus à Saint Barth, que des taxis. Donc tant pis pour les lecteurs de Korblog, le blog de Kornog, vous n’aurez pas de photo de la tombe de Johnny !

 

 

Antigua et Barbuda : L'enfer au paradis

Heureusement, il y avait quand même un supermarché, où nous avons fait nos courses, avec notre petite annexe, comme des miséreux, au milieu des yachts de milliardaires !

Et oui, on arrive à charger deux caddies dans notre petite annexe.

Et oui, on arrive à charger deux caddies dans notre petite annexe.

Maintenant nous sommes à Saint Martin, qui a la réputation d'être aussi chic que Saint Barth mais ce n'est pas du tout l'impression que nous avons. En tout cas, ici au moins, il y a une laverie automatique. Ce soir, on dort dans des draps propres. C’est ça le début du luxe.

Le "petit" bateau à côté du yacht (son annexe) dispose de quatre moteurs de 400 CV, soit 1600 CV sur l'eau. A titre de comparaison le moteur de notre annexe développe une puissance de 2,3 CV.

Le "petit" bateau à côté du yacht (son annexe) dispose de quatre moteurs de 400 CV, soit 1600 CV sur l'eau. A titre de comparaison le moteur de notre annexe développe une puissance de 2,3 CV.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isabelle JEAN 18/03/2019 14:09

Bonjour les Caraïbes, beaucoup de paradoxes et de contrastes entre des îles si proches. On imagine toujours mal de la métropole l'impact dévastateur de ces cyclones....
La laverie automatique, le vrai luxe , n'est ce pas ?