Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Korblog, le blog de Kornog

Korblog, le blog de Kornog

Après un an de navigation et deux mois de confinement, ce blog est au repos...

Lettre de l’Atlantique n°3 - En plein milieu de l’Océan

Lettre de l’Atlantique n°3 - En plein milieu de l’Océan

Mardi 2 juillet, 23 heures UTC (mercredi 1 heure du matin à Lille).

 

Chers amis, ça y est, nous sommes ”au milieu” de l’Océan, à mi-chemin entre l’Amérique et l’Europe, à égale distance - 2760 kilomètres -  des côtes du New-Jersey et des falaises portugaises. L’archipel des Açores se rapproche. Nous avons parcouru les deux tiers de notre route et filons droit sur l’île de Flores, où nous espérons arriver samedi.

 

Le vent et les courants continuent de jouer à cache-cache avec Kornog. La nuit de samedi à dimanche a été très inconfortable, au près serré (vent quasiment de face) sur une mer agitée par un courant contraire. La nuit suivante en revanche a été trop calme, au moteur, sur une mer d’huile... Nous passons beaucoup de temps à étudier les prévisions météorologiques et à changer de voiles en fonction des caprices du ciel. Nous traversons de temps en temps un bras du Gulf Stream, qui nous pousse, ou au contraire nous ralentit. Cela nous occupe et me permet de réviser les manœuvres apprises au cours de ce long périple.

Aujourd’hui nous avons navigué toute la journée au bon plein (vent de trois-quarts face) sous le soleil et sur des vagues vigoureuses, qui rinçaient le bateau allègrement. Ce n’est pas agréable mais ça avance.

 

Depuis notre départ, nous n’avons pas rencontré grand monde, à part quatre baleines, quelques dauphins et de rares cargos. Mais nous voyons de plus en plus de méduses physalis flotter sur l’eau. De loin, elles ressemblent à des petits sachets en plastique translucides. De près, on dirait des mini voiliers avec leur aile gonflée par le vent. Elles sont bleues, rose ou pourpres, très gracieuses, mais dangereuses.

 

Côté intendance, nous terminons nos réserves de produits frais et attaquons les boîtes de conserve. Après avoir pêché et dégusté une belle dorade coryphène, nous en avons raté une deuxième, encore plus grosse, qui s’est décrochée au moment où on la remontait. Nous avons aussi perdu quelques appâts. L’eau est trop froide maintenant pour ces dorades. Nous espérons attraper des petits thons.

 

Le temps passe lentement. Les journées sont rythmées par les manœuvres, les siestes, les repas et les duels de Scrabble auxquels le Capitaine se plie de mauvaise grâce. Tout va bien à bord. On sera content d’arriver.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard DERON 03/07/2019 16:16

Cécile a mille fois raison , êtes-vous prêts ?
Vous nous avez abandonnés sans vous préoccuper de savoir "si" et par "qui" nous pourrions vous remplacer pour combler le vide sidéral de votre absence .
Rassurez-vous , ce n'est pas notre cas, personne n'a voulu de nous . Mais, peut-être que certains ont trouvé mieux ! . Et puis depuis votre départ de nombreuses éoliennes ont du pousser et vous offriront un vent défavorable . Bon en même temps un tartare de thon en plein milieu de l'océan!!! Rien que pour ça ...., limite un tartare mi-cuit avec des grosses frites à la graisse de bœuf

Céline 03/07/2019 11:39

Super les Açores en ligne de mire ! Votre voyage au long cours fait toujours autant rêver !

Veronique M 03/07/2019 10:47

Ravie d’zvoir De vos nouvelles depuis le milieu de l’ocean Et de vous savoir en bonne route vers notre vieille Europe.avec votre retour arrive pour nous enfin l’été.
Hâte de vous revoir tous les deux et d’ecouter Vos riches récits.Bonne pêche au thon.

Delphine 03/07/2019 09:51

Bonjour Hélène ai bien eu ton mail mais ai été très occupée à boucler mes dossiers au bureau. Ça y'est, premier jour de vacances et suis déjà dans le train pour Toulouse. Retour au source où Bruno et moi avions eu un coup de cœur et achat d'un appartement. D'ailleurs je ferai un point immobilier sur place ..... Sinon, je t'écris sur what's ap. Courage matelots, plus que quelques jours de navigation avant de vous poser...... Et moi je compte les jours maintenant avant de te serrer dans mes bras ma chère Hélène. A très vite Delphine

Delphine 03/07/2019 09:51

Bonjour Hélène ai bien eu ton mail mais ai été très occupée à boucler mes dossiers au bureau. Ça y'est, premier jour de vacances et suis déjà dans le train pour Toulouse. Retour au source où Bruno et moi avions eu un coup de cœur et achat d'un appartement. D'ailleurs je ferai un point immobilier sur place ..... Sinon, je t'écris sur what's ap. Courage matelots, plus que quelques jours de navigation avant de vous poser...... Et moi je compte les jours maintenant avant de te serrer dans mes bras ma chère Hélène. A très vite Delphine

Cécile 03/07/2019 09:35

Nous vous souhaitons une météo favorable pour arriver vite et naviguer agréablement! Mais êtes vous prêts à débarquer sur notre vieux continent après cette longue expérience?
Bises.