Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Korblog, le blog de Kornog

Korblog, le blog de Kornog

Après un an de navigation et deux mois de confinement, ce blog est au repos...

Ma collection de collectionneurs (suite)

Ma collection de collectionneurs (suite)

Bonjour à tous. Jeunes ou moins jeunes, les collections ça vous inspire.

Aujourd'hui on commence par un poème.

Lucie :

 

Boules à neige, marque-pages, fossiles…

Que j’ai peut-être, enfant, amassés à Lille,

Se sont dispersés, envolés avec le temps,

De nouvelles maisons en déménagements.

 

La braderie, passé allège, et bien mieux vaut

Dans les cartons, choses utiles que bibelots.

J’avoue, de plus, des nécessaires qualités

Patience, persévérance, n’être point dotée.

 

Entre nous, disons-le, je crois que je préfère

Trouver aimants, crayons et fèves pour ma tante,

Ou rapporter stylos souvenirs à mon père ;

 

Ainsi, avec plaisir, c’est sur leurs étagères

Que je vois, peu à peu, leurs collections charmantes

Grandir, se déployer et prendre la poussière !

Lucie, à Hendaye.

Aujourd'hui, Lucie collectionne les attestations de sortie...

Aujourd'hui, Lucie collectionne les attestations de sortie...

... et les plaques de chocolat.

... et les plaques de chocolat.

Anny :

« Voici quelques-unes parmi les plus jolies médailles religieuses, en argent, de ma collection. Je les ai cherchées longtemps dans les brocantes, et c’était chaque fois une joie d’en découvrir une dans des boites pleines de petite ferraille. J’ai toujours désiré savoir à partir de quand on a porté ce petit objet autour du cou. Louis XI les portait sur son chapeau. L’une des miennes porte la date 1901. 

Cela dit, j’ai eu en main, il y a longtemps, une médaille représentant le prophète Elie sur son char de feu, médaille plutôt rare, me semble-t-il. Je ne l’ai pas achetée, et je le regrette encore."

Anny, à Avignon.

Quelques médailles religieuses collectionnées par Anny.

Quelques médailles religieuses collectionnées par Anny.

 
 
Gautier :
 
"Je n'ai pas de collection, et je ne crois pas en avoir eu. J'ai trop peur de devoir m'en défaire. Mais en y réfléchissant bien, je me souviens qu'entre le CP et le CE2 peut-être, je jouais aux billes dans la cour de récréation. Donc, en ce qui me concerne, à Paris dans le 13e arrondissement, entre 1997 et 1999.
 
J'avais découvert ce jeu à mon entrée au CP, puisqu'en maternelle, on était resté limités à "chat" à cause des abrutis qui mangeaient la pâte à modeler probablement.
 
Tout au long ma carrière de joueur de bille, à l'école élémentaire "A" de la rue de l'Espérance, proche de la rue de Tolbiac que vous connaissez peut-être, j'arborais pendant les récréations une magnifique banane, remplie de billes, calots, boulards ou mammouths (crescendo en taille) dans la poche intérieure de celle-ci, mais surtout, surtout : des "pépites" dans sa poche extérieure. J'en ai des frissons rien qu'en y repensant.
 
La pépite était, en tout cas c'est comme ça que je le vivais à l'époque, le modèle de bille ayant une valeur au-dessus des autres, de par son caractère précieux. Et nous sommes d'accord, ma phrase ne veut rien dire (rare et précieux, bref). Mais vous m'avez compris. D'ailleurs, je vous mets une photo.
 
Pour rappel, la partie de bille se jouait en 1 contre 1, le premier qui touchait la bille de l'autre l'emportait. Un jeu qui était parfois cruel, mais qui m'a laissé de bons souvenirs, dans la cour de cette école qui me paraissait immense."
Gautier, à Paris.
Un "pépite" conservée par Gautier.

Un "pépite" conservée par Gautier.

 

Florence :

Collection de saison

" Bluffée par la "collectionnite" aiguë du Capitaine, j’ose à peine écrire que désormais je lutte contre cette maladie envahissante, à laquelle ma moitié succomberait si facilement (et c’est de famille !).
Très longtemps j’ai été fascinée par les cabinets de curiosité XVllle et dès l’enfance j’ai amassé des objets plus ou moins insolites, des minéraux, des coquillages, des crânes d’animaux, des trucs divers rejetés par la mer.
Tout cela a disparu depuis bien longtemps, sauf les minéraux qui font le bonheur d’un petit-fils de 5 ans passionné en particulier de volcans.
Une seule collection a survécu, commencée quand j’avais 18 ans, celle des œufs, quand je disais que c’était de saison !  Des vrais décorés, des faux, en pierre, en bois, en céramique, en verre et de taille variable. Collection initiée chacun de notre côté par des œufs achetés à Florence en albâtre ou en pierre et quand nous avons réuni nos acquisitions, c’était parti.
Cette collection avait trouvé une place parfaite dans notre précédente maison hélas aujourd’hui nous avons considérablement réduit la voilure et plus de place pour les œufs, désormais à la cave. Avantage : j’y ai gagné en temps de ménage.
Seuls les plus jolis où ceux auxquels nous étions le plus attachés ont encore droit de cité.  Souvenirs  de nos voyages, des voyages des amis ou de la famille. En voilà quelques-uns.
PS. En plus des œufs il fallait des supports, donc des coquetiers..."

Florence, à Lille.

Ma collection de collectionneurs (suite)
Les oeufs africains en pierre à savon.

Les oeufs africains en pierre à savon.

Ma collection de collectionneurs (suite)
Les russes .

Les russes .

Les vénitiens.

Les vénitiens.

Les chinois.

Les chinois.

Merci à tous ! Demain c'est le 1er mai. On se REPOSE. Mais pas d'inquiétude, Korblog sera au rendez-vous. Surtout si vous continuez à m'envoyer vos collections sur he.criture@gmail.com.

Bonne journée à tou.te.s

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Speck isabelle 30/04/2020 10:22

J'adore ta collection Hélène !
C'est un régal de decouvrir toutes ces collections et leurs souvenirs associés. Ca me donne envie de démarrer de nouvelles collections ! Bravo Lucie pour ce superbe poème. Merci Gautier pour ce souvenir de jeunesse. Any, sous forme de collection, je vois ces medailles qui me paraissaient desuètes dans ma jeunesse, d'une toute autre façon. C'est magnifique.
Et demain je commence à collectionner les oeufs !

Hélène 30/04/2020 10:37

Merci pour ton enthousiasme Isabelle. J'attends de découvrir tes collections avec impatience car je sais que tu en caches quelques-unes dans tes placards...