Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Korblog, le blog de Kornog

Korblog, le blog de Kornog

Après un an de navigation et deux mois de confinement, ce blog est au repos...

Voir Thionville et finir

Voir Thionville et finir

Bonjour à tous ! Pour terminer cette semaine (et ce cycle) en beauté, Bertrand nous propose un petit tour à... Thionville. Mais avant d'aller revisiter la ville avec Bertrand, je vous livre un message écrit par Pierre, confiné à Avignon, pour Florence, confinée à Lille, suite à sa présentation d'hier.

Pierre :

"Merci, Florence de Lille, Florence inconnue, une phrase de votre texte d’hier, m’a donné un coup au coeur. Je cite :  " … Thionville dont je ne connais qu’un bout d’autoroute qui longe de très près une église … "

Ce bout d’autoroute, ces quelques mètres ont pris très exactement la place de la maison où j’ai vécu toute mon enfance et mon adolescence. La maison juste en face de l’église. De l’église de Beauregard, qui se trouve être est un des rares monument néo-gothique réussis. Elle a été construite à la fin du 19e siècle (au temps des Allemands), mais elle n’a rien de la lourdeur germanique de la gare néo-romane de Metz, si prisée aujourd’hui. Bien au contraire, elle est comme une réduction de la Cathédrale de Metz, si ouverte à la lumière qu’on l’appelle "la lanterne de Dieu". Mon église à moi, on l’appelle parfois la "cathédrale de la Fensch". Elle est le monument de mon enfance, j’y ai chanté à la chorale,  enfant de choeur, j’y ai accompagné les pauvres morts à l’hôpital, qui souvent n’avaient pour cortège que le prêtre et moi.

Quand j’ai revu l’endroit,  vu que l’autoroute coupe l’église à quelques mètres de distance et à mi hauteur, j’ai ressenti physiquement ce que signifie le mot "laideur" et je ne suis pas fier de l’époque où l’on a osé faire cela.

Voilà, chère Florence, ce que votre "bout d’autoroute" a suscité. Merci encore. Portez-vous bien."
Pierre.

L'église Saint Joseph de Beauregard à Thionville (photo prise sur Internet)

L'église Saint Joseph de Beauregard à Thionville (photo prise sur Internet)

Merci Pierre, merci Florence. Le but de ce blog était de créer du lien pendant le confinement. Vos échanges sont la preuve que l'objectif est atteint.

Et maintenant, comme promis, nous allons re-visiter Thionville avec...

Bertrand :

"Quelques mots sur les remarques et commentaires sur Thionville.  On a quelques fois loué mon enthousiasme pour ma ville bien-aimée. Il m'a été le plus souvent reproché une forme d'enjolivement (sic) voir de poétisation (re-sic) de la réalité.
Pour couper court à ces accusations je me résous, de bonne grâce, à vous dévoiler Thionville dans toute sa banalité...

PS : pour ceux qui se posent encore la question : je n'ai rien à voir, comme elle le reconnait elle même, avec la foldingue qui collectionne des billets de train Paris-Thionville.

Le pont écluse, construit par Cormontaigne.

Le pont écluse, construit par Cormontaigne.

Le beffroi du XIVe siècle.

Le beffroi du XIVe siècle.

L'hôtel de ville, ancien couvent des Clarisses (17e siècle).

L'hôtel de ville, ancien couvent des Clarisses (17e siècle).

La Tour aux puces, datant du XIe siècle.

La Tour aux puces, datant du XIe siècle.

Le beffroi à nouveau.

Le beffroi à nouveau.

La place du marché.

La place du marché.

Voir Thionville et finir
Les bords de la Moselle

Les bords de la Moselle

Les rues étroites de la vieille ville.

Les rues étroites de la vieille ville.

Merci Bertrand ! Grâce à toi, nous savons où aller passer nos vacances cet été.

Avant de nous quitter, je vous livre la réponse de dernière devinette. Cet objet n'est pas, comme le propose Jacques "un moule pour fabriquer des chaussures à talon".

 

C'est un modèle d'exposition de pâle d'hélice de bateau, en bois. Il servait à choisir le type d'hélice que l'on voulait pour son bateau, quand on commandait un bateau. Il fait partie de la collection d'objets de marine de Gilles, au même titre que ce joli bateau en bouteille.

 

 

 

 

 

 

 

Cette fois je vous dis au revoir. Un grand merci à toutes et tous d'avoir joué le jeu pendant presque deux mois. On se retrouvera peut-être bientôt si Kornog se met à l'eau. D'ici là prenez bien soin de vous. Pour terminer, je laisse la parole à Bertrand, que je remercie sincèrement de nous avoir bien faire rire pendant ce confinement, et qui mérite d'avoir le dernier mot.

Bertrand :

" Pour Romy Schneider que j'adore,
Pour Claude Sautet que je vénère,
Pour Philippe Sarde que j'admire,
Bien sûr.
Mais si j'ai choisi le thème du film "Les choses de la vie ", c'est pour rendre hommage à notre directrice de blog préférée avec : "La chanson d'Hélène ".
Ici dans une version instrumentale proposée par le formidable Vincent Peirani."

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Veronique 15/05/2020 11:12

Un très grand merci à toi Helene de vous avoir fait passer cette bizarre époque de confinement de façon créative, studieuse et surtout ouverte aux autres.moi qui ne savait pas écrire ...je ‘m’y suis mise avec très grand plaisir. Et surtout les textes de tout ce petit monde entre bibliothèque,collection et balade , bravo à tous.

Isabelle Speck 15/05/2020 10:13

Bravo Bertrand pour les photos de Thionville ! Magnifiques ! Faut faire une page Instagram !

Isabelle Speck 15/05/2020 10:08

Merci Pierre pour ce souvenir qui me fera penser à toi chaque fois que je passerai devant cette église. Je la verrai avec un autre oeil !

Isabelle Speck 15/05/2020 09:56

Oh ! Déjà fini ! Ces rendez-vous quotidiens vont me manquer. Merci pour cette super idée et pour tout le travail que tu as fourni pendant cette période.
Bises pour toi et tous les lecteurs. A. Bientôt, j'espère !