Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Korblog, le blog de Kornog

Korblog, le blog de Kornog

Après un an de navigation et deux mois de confinement, ce blog est au repos...

Les BVI, c'est fini

Les BVI, c'est fini

Salut les globe-trotters ! On est aux BVI, les British Virgin Islands ou îles vierges britanniques pour ceux qui sont vraiment réfractaires à la langue de Shakespeare. C’est tout en haut des Petites Antilles, à côté des îles vierges américaines.

Même si on a été particulièrement mal accueillis par les services douaniers, c’est agréable de naviguer entre ces îles. Comme elles sont proches les unes des autres, on a parfois l’impression d’être sur un lac au milieu des montagnes plutôt qu’en pleine mer. Et on n’a pas besoin de se présenter aux douanes dès qu’on change d’île. C’est reposant.

Moi aussi je voudrais un toboggan sur mon bateau.

Moi aussi je voudrais un toboggan sur mon bateau.

Petit tour dans les rochers de granit de The Baths, sur l'île de Virgin Gorda.

Petit tour dans les rochers de granit de The Baths, sur l'île de Virgin Gorda.

Depuis quelques jours, on fait route avec nos amis irlandais, qui naviguent aussi sur un Pogo 10,50. Avec eux on a fait une escale à Anguilla, une petite île pas très belle, mais où la préposée aux douanes était tellement charmante qu’on aurait voulu la prendre dans les bras pour la remercier. Puis on est arrivés aux BVI : Virgin Gorda, Anegada, Tortola, et caetera.

A Anguilla on a ressorti nos vélos, et en faisant le tour de l'île on a pu constater qu'il y avait du monde dans les églises.

A Anguilla on a ressorti nos vélos, et en faisant le tour de l'île on a pu constater qu'il y avait du monde dans les églises.

Kornog et Pogeen, son cousin irlandais, sont devenus inséparables.

Kornog et Pogeen, son cousin irlandais, sont devenus inséparables.

Avec nos amis irlandais, on a fait la course entre les îles. Notre voilier est plus rapide que le leur, mais on a décidé de mettre les compteurs à 1-1 ce qui nous obligera à nous retrouver à Cuba pour faire la belle. On a aussi fêté les 22 ans de leur fille Laura. Pour l’occasion on avait préparé notre première mousse au chocolat maison sur le bateau ! Et Laura est venue naviguer une journée sur Kornog pour pouvoir prendre des photos de leur Pogo sur l’eau.

Pour monter les blancs en neige, j'ai mis Gilles à contribution. Sans commentaire.

Pour monter les blancs en neige, j'ai mis Gilles à contribution. Sans commentaire.

Pour son anniversaire Laura a reçu un joli pavillon breton et une invitation à venir au Guilvinec.

Pour son anniversaire Laura a reçu un joli pavillon breton et une invitation à venir au Guilvinec.

Notre promenade dans les petites Antilles s’achève ici. Nous n‘avons pas tout vu, bien sûr, et nous n’avons qu’une idée très superficielle de la vie dans les îles, mais nous avons appris beaucoup de choses et surtout mesuré à quel point ces lieux paradisiaques sont vulnérables.

 

A Road Town, la capitale de Tortola, nous avons assisté au renflouement de ce voilier qui avait coulé. Il y en a encore plusieurs sous l'eau.

A Road Town, la capitale de Tortola, nous avons assisté au renflouement de ce voilier qui avait coulé. Il y en a encore plusieurs sous l'eau.

Nous garderons en mémoire les nombreux témoignages du passage d’Irma et des autres cyclones de  2017 : les maisons détruites, les arbres décapités, les bateaux coulés... Mais aussi la transparence de l’eau, la pureté de la lumière, la magie des fonds sous-marins et surtout, la gentillesse des îliens. La chaleur de leur accueil est une vraie leçon pour nous européens, qui sommes souvent si méfiants devant les étrangers.

On se souviendra aussi des coqs qui se promènent partout et qui chantent du matin au soir.

On se souviendra aussi des coqs qui se promènent partout et qui chantent du matin au soir.

Pendant trois mois, nous avons fait des sauts de puces entre les îles. Contrairement à ce que nous pensions, la navigation aux Antilles n’est pas toujours facile. Nous avons eu beaucoup de vent : rarement moins de 20 nœuds et souvent au-dessus de 25. Les étapes à venir seront plus longues. Prochaine destination Porto Rico puis… Cuba et ses 4000 kilomètres de côtes.

Ce sera la troisième saison de Korblog, le blog de Kornog. La connexion internet risque d’être précaire, mais on fera notre possible pour vous faire partager la suite de notre "water trip". 

Jolie rencontre entre Anguilla et les BVI.

Jolie rencontre entre Anguilla et les BVI.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard DERON 30/03/2019 08:28

Difficile de ne pas être répétitif en faisant Waouh !, Ooooooh ! , les veinards ! ,on est jaloux !...
Et une fois de plus , ce qui m'épates c'est la constance de la qualité et le regard dans tous ces récits. Heureusement , comme dit ma femme qui n'est pas à une vacherie prêt :" Ouh la la...!" ça va être dur le retour pour Hélène !" et comme on est un peu taquin , ça nous fait du BIEN .
Redevenons un peu sérieux ; le 28 février 2019 , l'Académie française à 18h57 déclarait qu'il n'y avait aucun obstacle de principe à la féminisation des mots .
Sur un bateau par exemple , si l'on vous dit , c'est le Capitaine ( gardons quand même quelques privilèges ) qui s'occupe de la mousse ce n'est pas la même chose que de dire c'est le Capitaine qui s'occupe du mousse !
Doit on dire depuis le 28 février: à bord , c'est le Capitaine qui s'occupe des mousses?! Je préfère dire si j'ai soif :" Gilles , tu peux m'apporter une mousse ?" Là où ça se complique c'est si le capitaine parle de matelote .Forcément il faudra du vin rouge et des oignons au matelot Hélène .Heureusement , il se passe quand même des choses ailleurs qu'aux Antilles et Caraïbes .ET oui, Il faut bien que certains marchent pour la planète afin que certains puissent flotter dessus !
Hier matin je lisais le "ELLE"N°3823 de ma femme en cachette et je suis tombé sur des photos de manifestantes tenant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : Bouffe mon clito pas mon climat! Ma planète , Ma Chatte , Sauvons les zones humides ! NE NIQUE PAS MA MER ! Et là , ça m'a rendu perplexe car je me suis imaginé ces slogans adaptés aux hommes , la garde à vue n'est pas loin ...
Il y a quelques années, la fille qui posait pour le magazine " LUI " déclarait :" Je suis dans LUI , et j'aime ça !" Georges Wolinski avait fait un dessin que je vous laisse imaginer..., avec ce texte :" Je suis dans elle , et j'aime ça !"
Rassurez-vous , le consensus m'habite !!!

Rocchino Creddo 30/03/2019 06:46

pas son truc, les desserts.

a plus
les petits suisses
Rocchino et la smala