Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Korblog, le blog de Kornog

Korblog, le blog de Kornog

Après un an de navigation et deux mois de confinement, ce blog est au repos...

En croisière sur un Pogo

En croisière sur un Pogo

Faire le tour de l’Atlantique sur un Pogo 10,50, c’est un peu comme partir en camping sauvage avec une Maserati, ou gravir le Pic du Midi en escarpins vernis. Construit en Bretagne par le chantier Structures, le Pogo 10,50 est un voilier élégant et rapide, mais pas des plus confortables. C’est un bateau sportif, bien toilé (ça veut dire qu'il a de grandes voiles), avec un mat en carbone de 15 mètres de haut, 2,80 mètres de tirant d’eau (c’est la longueur de la quille, heureusement elle est relevable), deux safrans et une double barre franche (autrement dit, on le dirige avec une sorte de manche à balai, pas avec un volant).

Un bon bateau de portant

Comme son nom l’indique, le Pogo 10,50 mesure 10,50 mètres. Il est très large à l’arrière (3,80 m), ce qui en fait un très bon bateau de portant (avec le vent dans le dos), mais comme il est très plat et très léger (3,6 tonnes, le moins lourd de sa catégorie) il a tendance à cogner un peu dans les vagues quand il remonte au près (avec le vent dans le pif).

A l’intérieur, ni planchers, ni portes et peu de placards (c’est du poids inutile, dixit Gilles) mais une belle zone technique dans laquelle on peut ranger facilement 6 ou 7 voiles et une grosse boîte à outils, au cas où l’un des deux pilotes automatiques tomberait en panne.

Un spi de 130 m2

Le Pogo est un bateau racé, il n’est pas question de le défigurer. Nous partons sans portique (on gonfle et on dégonfle l’annexe à chaque escale), sans éolienne, ni panneaux solaires fixes (d’après Gilles, c’est moche) et sans filets de protection (ça fait caravane), mais avec un hydrogénérateur (une petite hélice plongée dans l’eau à l’arrière du bateau qui produit de l’électricité quand on avance) et un Spi de 130 m2 : une voile presque deux fois plus grande que mon appartement…

Bref vous l’avez compris, le Pogo ce n’est pas La croisière s’amuse, mais c’est un bateau qui fait rêver. Et qui, paraît-il, est insubmersible, ce que nous n'avons pas l’intention de vérifier.

Et ici avec son grand genaker

Et ici avec son grand genaker

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :